Mentions légales
Plan du site

© Fées et Gestes 2016

  • Facebook App Icon
  • YouTube Social  Icon

ANCIENS SPECTACLES

Derniers cris d'amour

Ils se sont aimés, jurés un amour éternel, à la vie, à la mort… puis ils se sont quittés, perdus de vue, ont été séparés par la vie, par la mort, par les hommes, par une guerre... Leur dernier lien : une lettre… lettre de rupture, d’excuses, d’adieu, d’absence.

Deux sur la balançoire

Jerry Ryan est un avocat qui s’installe à New York suite à un divorce douloureux. Il va rencontrer Clara Mosca, une jeune femme extravertie à l’esprit libre et au cœur d’or. Tout les sépare. Ils sont contre l’un l’autre… Mais finalement tout contre !

La Terrine du Chef

Raymond Cousse, avec son humour provocateur, présente sa pièce comme une farce anthropophagique :

Comment s’empiffrer sans s’enquiquiner avec des leçons de morale !!!

La Fontaine ou le Conteur extravagant

Les animaux ont-ils une âme? Montaigne disait oui. Gassendi le sensualiste, l’inspirateur de Cyrano, disait oui. Descartes disait non. La Fontaine, courtisan habile, ne dit ni oui, ni non, mais il les met en scène.

Le Rayon enchanté

Il existe un supermarché, où quand les clients sont partis et que les grilles sont baissées un monde magique s’éveille et les jouets se réveillent… Mais ce soir là, Macaron et Barnabé sont surpris : Il semblerait qu’une vrai petite fille vienne d’être transformée en poupée de chiffons, et la voilà enfermée pour la nuit !

Please reload

 

REVUE DE PRESSE

 

Le Cabaret macabre

JT

Reportage France 3, novembre 2013

CABARET MACABRE : 3 SPECTACLES A GUICHETS FERMES

La Dépêche du Midi, 7 novembre 2014

Qui aurait l’outrecuidance de faire rire sur le rite funéraire ? C’est pourtant la gageure que s’est imposée la compagnie Fées et gestes, en résidence à Tarascon, qui a revisité son «Cabaret macabre» dans un autre lieu, celui de la salle des aînés, gracieusement mise à disposition par «Fonfon», le président du club. Une ambiance différente, un rythme aussi, de nouvelles saynètes, mais toujours autant de truculences, de drôleries, le «Cabaret macabre» version 2014 a rempli l’espace qu’il s’était attribué tout en conservant un cadre intimiste où le spectateur se retrouve parfois un partenaire du spectacle, interpellé, pour lire une maxime, un dicton, un proverbe ou être pris pour jouer un rôle.

Le trio de choc toujours aussi percutant avec la délicieuse Esther Candaës, capable d’intégrer aussi bien la veuve éplorée que la nunuche du coin avec un accoutrement des plus désopilants et donner quelques roucoulades… Jean-Louis Manceau, égal à lui-même dans son jeu, ses interventions chantées, jouant «M. Loyal» et soulignant comme il se doit le rôle et l’importance du mécénat d’entreprises dans cette production ; le remarquable et très professionnel Frédéric Claude, avec ses mimiques, ses facéties et ses interventions avec une diction parfaite, qui ont été particulièrement saluées par le public. Tous ces acteurs, y compris les nombreux seconds rôles, étant soutenus et accompagnés par l’indispensable et talentueux homme-orchestre Jean-Paul Maury au son et au clavier aux côtés de Jean-Philippe Fabre à la basse. Un spectacle de détente et de bonne humeur qui a fait le plein durant trois éditions.

Le petit Cabaret de Noël

UN CABARET DE NOËL HAUT EN COULEUR

La Dépêche du Midi, 29 décembre 2013

Malgré le cumul des activités, côté cour, le sport, et côté jardin, le théâtre, le cabaret de Noël, donné en création par la compagnie Fées et gestes, a réussi à faire le plein ce dernier samedi. Près de deux cents enfants ont investi la salle multimédia pour assister à un spectacle qui leur était entièrement consacré et dont la plume revient à Jean-Louis Manceau.
Ce fut un véritable one woman show avec comme personnage central la délicieuse Esther Candaes qui s’est présentée sous toutes ses facettes : danseuse dans son numéro de french cancan, prestidigitatrice avec son boa, marionnettiste, chanteuse parfois un brin goualeuse, divinement accompagnée par une bande sonore reflétant une très belle harmonisation et dont la composition des morceaux revient à Xavier Collet. Et enfin délicate administratrice puisqu’il lui est revenu la charge de remercier tous ceux qui aident la compagnie, de la mairie aux entreprises mécènes.

Quant à la mise en scène qui n’interpelle pas le spectateur car elle semble aller de soi, elle a été la conjonction de la recherche d’une certaine esthétique du metteur en scène et de son assistante Christine Thibaut avec une équipe soudée d’éclairagistes sous la houlette de Laurent Farenc, de musiciens du monde sonore de Jean-Michel Gadal, du costume de Christine Montaubric…

Que dire des effets utilisés, nombreux, variés, ils ont sous-tendus avec bonheur tout au long du spectacle la comédienne créant la surprise, l’étonnement, l’émerveillement, tous les ingrédients pour créer la magie de Noël.

 

DATES PASSEES

Année 2016

Mercredi 9 décembre 2013 à 20h30, Tarascon sur Ariège

CABARET MACABRE

Malgré le cumul des activités, côté cour, le sport, et côté jardin, le théâtre, le cabaret de Noël,